Cabane Libre
Logo

Le 5 avril, empêchons la fusion de Bayer et Monsanto

bayer-monsanto-fusion

Si Bayer rachète Monsanto, le groupe dominera le marché mondial des semences et des pesticides, au détriment des consommateurs, des agriculteurs et de la nature. Cela signifierait plantes OGM et encore plus de poisons chimiques dans les champs. Le 5 avril, l’UE décidera si elle autorise cette fusion. Demandons-lui de voter contre !

Ce deal à 66 milliards de dollars donnera naissance au plus grand groupe de semences et d’agrochimie au monde, qui contrôlera plus d’un quart du marché.

Consommateurs, agriculteurs et environnement souffriront de la concentration du marché entre les mains de quelques dirigeants :

  • Monsanto gagne des milliards de dollars avec des plantes génétiquement modifiées en Amérique du Nord. Bayer va désormais essayer d’imposer l’utilisation du génie génétique en Europe.

  • Monsanto commercialise l’herbicide glyphosate, une substance « probablement cancérigène » selon l’OMS. Le fait que l’UE ait renouvelé son autorisation pour les 5 prochaines années permettra au groupe de gagner beaucoup d’argent.

  • Le pouvoir de Bayer sur le marché conduit à l’industrialisation de l’agriculture basée sur le génie génétique, les pesticides et les monocultures, compromettant l’avenir de l'agriculture écologique.

  • La dépendance des agriculteurs vis-à-vis des semences de quelques producteurs va s’accroître. Ces derniers proposeront un nombre réduit de variétés céréalières. L’alimentation de la population mondiale sera dominée par un oligopole autour de Bayer. La domination mondiale de quelques dirigeants menace les champs et les assiettes de chacun.

Jamais une entreprise allemande n’avait dépensé autant d’argent pour acheter une société. Bayer va tout faire pour rentabiliser ce rachat de plusieurs milliards.

Sauvons la forêt lutte depuis des années contre Monsanto, une des entreprises les plus dangereuses au monde. Bayer est également la cible de nos protestations. Le groupe gagne beaucoup d’argent grâce à des pesticides responsables de la disparition massive d’abeilles.

Demandons à la Commissaire à la concurrence de l’UE Margrethe Vestager de s’opposer à la fusion.

Le 5 avril est une date cruciale.

Signez la pétition